Dans une décision rendue le 11 février dernier, le Tribunal des droits de la personne a jugé discriminatoire un formulaire d’embauche comportant des questions sont sans lien avec les aptitudes et les qualités requises pour exercer l’emploi.

Dans ledit questionnaire, il était demandé si le candidat gardait des séquelles physiques ou psychologiques d’un accident indemnisé par la Société de l’Assurance automobile du Québec, d’une maladie professionnelle ou d’un acte criminel.

Pour lire la décision :https://www.canlii.org/fr/qc/qctdp/doc/2020/2020qctdp5/2020qctdp5.pdf